L’orgue du XVIIIe siècle, un témoin historique

Construit peu avant 1782 par Jean-Pierre Cavaillé, ancêtre de l’illustre Aristide Cavaillé-Coll de Pézenas, l’orgue historique de Saint-Guilhem-le-Désert est l’un des rares témoins encore intact de la facture d’orgue de l’ancien régime. La tuyauterie est entièrement l’œuvre de Jean-Pierre Cavaillé, et conservée intégralement à quelques rares tuyaux près. Seule la tuyauterie du positif est récente. Son buffet à deux corps est en noyer avec des sculptures en tilleul. La console est en fenêtre, constituée de trois claviers d’origines, restaurées en 2011 par Michel Formentelli.

Classé Monument Historique depuis 1974, il fait depuis l’objet de restaurations et de travaux d’entretiens constants. Construction du positif par Alain Sals en 1984, restauration des sommiers, du récit et des pédales en 1999. Après un nouveau grand relevage de l’orgue effectué en 2013, de nouveaux travaux d’entretien en 2017 ont permis un réglage plus affiné sur les jeux de anches. On peut l’entendre tous les dimanches lors de la messe d’avril à novembre, ainsi qu’à l’occasion des Heures d’Orgues programmées tout au long de l’année.

Lundi 25 Décembre – 16h

Christophe Smit-Roch (La Grande Combe)

L’orgue à Noël dans tous ses états

Entrée libre